Femina Hebdo – 25 octobre 1997 N°47

Les bons plans de MICHEL BONZI

Acheter des fleurs, du chocolat, choisir un cadeau original, boire un verre ou s’offrir un bon dîner…. Ce jeune et talentueux créateur de mode nous ouvre son carnet d’adresses.

Il appartient à la jeune génération des créateurs de mode marseillais. Il a crée la Boutique (9, rue Beauvau, tél. : 04 91 55 57 21), haut lieu de la mode, où sont vendues robes du soir et robes de mariée haut de gamme, sur mesure, façon haute couture (de 7 à 12.000 francs).

Quand il ne travaille pas à la création d’une pièce originale, Michel Bonzi adore passer ses week-ends dans les Alpes-de-Haute-Provence. « Parce que l’ancrage familial y est important et pour toutes les promenades que réserve ce coin de Provence, en particulier dans la vallée du Jabron à L’automne ». Il déjeune alors à la Bonne Etape (à Château-Arnoux, tél. : 04 92 64 00 09). « l’une des meilleures tables de la région, précise-t-il, et mon plus gros coup de cœur ».

Quand il veut acheter des chocolats, il va à Peyruis chez Manon (tél. : 04 92 68 0013). Il aime aussi offrir « les merveilleux produits de toilette aux senteurs de Provence » de la société locale l’Othantique, fabriqués à Chateauneuf-Val-Saint-Donat (tél. : 04 92 62 49 02)

Michel Bonzi consulte son carnet d’adresses marseillais : « je vais souvent acheter des denrées régionales au vieux Panier ou y déjeuner (rue du Panier), et lorsque je prépare un défilé, je passe voir le coiffeur Christian Noyes (26, cours Lieutaud, tél. : 04 91 55 64 64). Il est le seul à comprendre exactement ce que je veux, il sait sublimer un visage… »

Les fleurs, il les achète au marché des capucins, tout simplement, ou sur les allées Léon-Gambetta.

L’heure de l’apéro, il la passe souvent au New-York (33, quai des belges. : 04 91 33 91 79) ou au bar du soleil (3 bis, quai des Belges tél. : 04 91 55 55 89).

Pour un petit cadeau improvisé, Michel Bonzi se fournit chez Dominique Brun (tél. : 04 91 83 27 96), un artisan qui travaille le plâtre et crée des anges, des miroirs, des fruits plus vrais que nature.

Les calanques, il les pratique toute l’année, comme les plages de Hyères à Saint-Tropez, où il dîne au Caprice des Deux (21, rue du Portail-neuf, tél. : 04 94 97 76 78), »un restaurant branché où on mange bien ». Et lorsqu’une escapade le conduit jusqu’à Bormes-les-Mimosas, c’est au Grand Hôtel qu’il descend (167, route Baguier, tél. :04 94 71 23 72).

Olga Bibiloni