Fémina n°202 février 2006

« Seconde peau »

 

Après une pause de quatre ans, Michel Bonzi est de retour ! non plus en boutique, mais en appartement, dans un cadre cosy et élégant. Le couturier marseillais privilégie les soies légères de belle facture, le blanc pur et les transparences. Les robes se portent comme une seconde peau : » Je ne fais plus de corsets lacés, explique t-il, mais des hauts gainés qui épousent le corps sans l’entraver ». l’homme donne à ses créations mille et un détails de couture et de broderies. Exemple : cette robe fourreau en dentelle, drapée d’un taffetas de soie (à partir de 2000 euros pour une robe, voile en tulle de soie en sus).

Michel Bonzi, tél. :06.60.55.57.21.